3 heures et 18 minutes : le temps qu’il manque chaque jour aux dirigeants pour gérer leur entreprise
, / 5596 0

3 heures et 18 minutes : le temps qu’il manque chaque jour aux dirigeants pour gérer leur entreprise

SHARE
Home Actualité 3 heures et 18 minutes : le temps qu’il manque chaque jour aux dirigeants pour gérer leur entreprise

3 dirigeants d’entreprises sur 4 déclarent que si c’était à refaire, ils choisiraient à nouveau de diriger une entreprise

Les dirigeants de TPE-PME (des entreprises de très petite à moyenne tailles, ndlr) estiment manquer de temps pour accomplir leur mission. Plus exactement, il leur faudrait 3 heures et 18 minutes de plus chaque jour pour remplir chacune de leur tâche selon une étude réalisée par Ipsos pour American Express. Les disparités sont cependant très fortes entre les 3 heures et 30 minutes supplémentaires dont souhaiteraient disposer les chefs d’entreprises de très petites structures, comme les start-ups, et les 2 heures 18 minutes voulus par ceux issus des structures de 50 à 249 salariés.

Des inquiétudes sur le maintien de l’emploi

En tête des tâches pour lesquelles ils manquent de temps, la recherche de financement, la prospection de nouveaux clients ou marchés et le développement de leur réseau professionnel. Les formalités administratives et de trésorerie apparaissent également figurent également parmi les plus importantes préoccupations. Au delà du travail quotidien, 44% des dirigeants déclarent ne pas avoir suffisamment de temps pour réfléchir à leurs stratégies de développement et commerciale.

Au total, les dirigeants français des TPE-PME sont 37% à se déclarer stresser, 29% à se dire « contraints » et 27% ressentent du découragement. Plus inquiétant encore, « 46% des dirigeants d’entreprise de moins de 10 salariés émettent d’importantes réserves quant au maintien de l’emploi dans leur activité (contre 21% pour les entreprises de 50 à 249 salariés) et 70% d’entre eux quant à leur capacité à embaucher (contre 43% pour les entreprises de 50 à 249 salariés) » précise l’étude.

Des dirigeants attachés à l’aventure entrepreneuriale

Malgré ces chiffres, l’attachement à l’aventure entrepreneuriale reste extrêmement fort en France, les sentiments d’enthousiasme, de liberté et de fierté étant les plus souvent avancés. Parmi ce dernier, la fierté de créer des emplois est cité par 80% des chefs d’entreprises. Au final, si « 41% d’entre eux déclarent que leur vie quotidienne ne correspond pas à celle qu’ils imaginaient quand ils ont décidé de développer leur activité, près de 3 dirigeants d’entreprises sur 4 déclarent que si c’était à refaire, ils choisiraient à nouveau de diriger une entreprise ».