Apple Music : le géant à la pomme investit le streaming musical
, / 2413 0

Apple Music : le géant à la pomme investit le streaming musical

SHARE
Home Actualité Apple Music : le géant à la pomme investit le streaming musical

Apple, a annoncé lundi soir heure française, lors de sa keynote WWDC destinée aux développeurs, qui s’est déroulée au Moscone Center de San Francisco, le lancement de Apple Music, une offre d’écoute de musique par abonnement, disponible sur iPhone dès le 30 juin dans cent pays pour 9,99 dollars par mois (ou 14,99 dollars pour un abonnement familial jusqu’à 6 personnes), mais aussi sur Android et Windows cet automne. Il s’agira de la première application Android développée par Apple, qui ne souhaite pas se priver d’une audience aussi importante sur un marché concurrentiel, déjà trusté par des géants et en perpétuelle évolution.

Apple Music allie le streaming à un réseau social musical

Le rappeur Drake est venu soutenir Apple Music sur scène : le service réunira en une seule application le streaming, des recommandations de playlist ou albums, mais aussi, innovation majeure, un réseau social, Connect, qui permettra aux utilisateurs de se connecter aux artistes qui partageront des photos, des vidéos, les paroles de leurs chansons ou même leurs derniers  titres avec leurs fans. Des fans qui eux, pourront partager et commenter ces informations exclusives.

Un service de radio, Beat1, sera lancé dans trois villes (Los Angeles, New York et Londres). Il proposera, 24 heures/24 et 7j/7, de la musique, des interviews, de l’actualité exclusive.

La musique ne se possède plus

Depuis 2003 Apple était incontournable pour acheter de la musique en téléchargement sur internet grâce à iTunes mais souffrait depuis deux ans de l’émergence du streaming. A l’heure de la nouvelle économie, la musique s’achète de moins en moins, les consommateurs optant pour le streaming, préférant écouter la musique plutôt que la posséder comme par le passé. L’usage l’emporte sur la possession dans de nombreux secteurs économiques, la musique n’y échappe pas non plus.

Le leader mondial du streaming musical est le suédois Spotify, qui a récemment levé 350 millions de dollars, avec 60 millions d’utilisateurs dont 15 millions d’abonnés payants. Spotify n’est pas le seul sur le marché et doit faire face à une concurrence de plus en plus rude, notamment avec Pandora, un service d’écoute de radio en streaming, qui présente un chiffre d’affaire en croissance de 44% sur un an aux USA, ainsi que le dernier arrivé, Tidal lancé en grande pompe fin mars par Jay-Z. Google s’était aussi  lancé en novembre via YouTube, déjà fortement utilisé pour l’écoute de titres sur internet ou mobile.

En France, c’est Deezer qui damne le pion à Spotify avec 16 millions d’utilisateurs actifs mensuels dans 180 pays, et 6 millions d’abonnés payants grâce notamment à l’accord avec Orange, actionnaire minoritaire, qui commercialise ses offres auprès de ses clients.

Apple Music aura donc fort à faire pour se trouver une place dans l’offre actuelle.

Une stratégie de longue date

En 2013 déjà, Apple proposait un service de streaming gratuit avec iTunes Radio, pour lequel la firme a récemment recruté le DJ Zane Lowe, un ancien de Radio 1 de la BBC, qui a fait découvrir de nombreux jeunes talents et organisé des sessions avec de grands noms comme Kanye West ou Eminem pendant plusieurs années.

Il y a un an, Apple rachetait Beats Electronics, la société fondée par Dr. Dre et le producteur Jimmy Iovine, pour 3 milliards de dollars, mettant ainsi la main sur sa ligne de casques, mais aussi sur Beats Music, son service de streaming, qui a ainsi été relancé. C’est d’ailleurs Jimmy Iovine qui est venu sur scène présenter Apple Music, expliquant qu’Apple se lançait avec un grand retard sur le streaming musical car Steve Jobs n’y croyait pas. Selon lui Apple pourrait mettre moins d’un an à rattraper Spotify en nombre d’abonnés payants étant donné le nombre d’aficionados des appareils de la firme, renforçant ainsi encore un peu plus la fidélité – ou l’addiction- de ses clients.

Apple un tricheur dans le monde du streaming musical ?

Tout n’est pourtant pas rose pour Apple qui fait l’objet d’une enquête de la Federal Trade Commission aux USA pour des soupçons de pression sur les artistes et maisons de disques afin qu’ils ne renouvellent pas leurs contrats avec Spotify et consorts. Une information dévoilée par Bloomberg.

Apple n’aurait pas non plus encore trouvé de terrain d‘entente avec Sony, Warner et Universal, concernant les droits de catalogue de leurs artistes.

En attendant Drake, qui a claqué la porte de Tidal, devrait proposer du contenu exclusif et l’intégralité de ses titres aux utilisateurs de Apple Music.