Et si c’était le moment ? #jecreemaboite
, / 3273 0

Et si c’était le moment ? #jecreemaboite

SHARE
Home Actualité Et si c’était le moment ? #jecreemaboite

Vous avez 35, 40 ou 45 ans ? Vous êtes dans la même boite depuis la fin de vos études, où vous avez monté les échelons un à un à la force de votre travail et de votre motivation, votre chef vous estime, les dirigeants vous réaffirment régulièrement combien vous comptez et combien vous êtes le pilier de l’entreprise.

Vous disposez d’un très bon salaire, de stock-options, d’une équipe sympa, d’un comité d’entreprise aux petits soins, de 10 semaines de congés payés, vous ne vous posez pas de questions quant à votre avenir, qui est tout tracé.

Vous vous êtes installé(e) dans un train train quotidien sans vous en rendre compte alors que vous vous étiez juré de ne jamais devenir comme vos parents qui ont vécu jusqu’à la retraite la fameuse devise métro-boulot-dodo. Et pourtant il est tellement facile de ne rien remettre en question, de s’enfermer dans sa zone de confort, de prendre la vie comme elle vient, de se laisser bercer…

Et pourtant, depuis quelques temps, vous sentez que les propos de votre hiérarchie sonnent faux. Les services sont indispensables à l’entreprise et pourtant il y en a plusieurs qui ont fermé sans sommation. Des équipes entières sont démotivées, des procédures sont en cours aux prud’hommes, les syndicats s’agitent (pour pas grand chose…), et pourtant votre manager vous réaffirme que vous, vous ne serez pas touché(e). Bizarre…

Alors commencent les questions. Le soir, vous ne dormez plus, vous réfléchissez à ce que vous devez faire : attendre, laisser passer l’orage, fermer les yeux sur les licenciements de vos collègues méritants, profiter de votre « exception » qui vous place au-dessus des autres vous fait t-on comprendre. « Pense à toi, tu as un job en or, les autres retrouveront une place ailleurs, on leur a fait de bonnes recommandations » vous dit-on.

Ou bien… Peut-être que c’est le moment de partir la tête haute, de quitter la boite de vous-même sans attendre l’humiliation de se faire accompagner par le vigile, votre petit carton dans les bras un matin à 8h et de devoir annoncer à votre conjoint(e), parents, enfants que vous vous êtes fait virer sans explication, anonymement, comme un criminel après 15 ans de bons et loyaux services.

Peut-être que c’est le moment où vous devez prendre la plus grande décision de votre vie (finalement le mariage, les enfants, l’achat de la maison c’était rien…) et de quitter votre job de votre plein gré. Parce que c’est votre vie et que personne n’a à décider pour vous de votre avenir, parce que vous en avez assez de vous demander si chaque jour ne sera pas votre dernier dans cette boite qui vous a vous devenir un adulte. Ou parce que c’est juste votre instinct qui vous dit que vous devez passer à autre chose en créant votre propre affaire.

Voilà le mot est dit, vous allez créer votre entreprise ! C’est votre petite voix intérieure ou vos tripes qui vous le fond comprendre, vous êtes prêt(e) à franchir le cap. Vous avez de l’argent de côté, vous savez gérer des équipes, vous savez lire un compte de résultat, vos enfants sont grands, vous avez bien profité de vie de salarié(e) avec tous ses avantages, mais maintenant il est temps de vous prendre en mains, d’être l’artisan de votre vie, de votre avenir et de ne plus avoir qui que ce soit qui vous dicte votre conduite.

La suite demain !