Flooz, l’application mobile qui permet de rembourser ses amis en quelques clics
, / 8216 1

Flooz, l’application mobile qui permet de rembourser ses amis en quelques clics

SHARE
Home Actualité Flooz, l’application mobile qui permet de rembourser ses amis en quelques clics

L’application mobile de la semaine c’est Flooz, une application qui permet d’échanger de l’argent en quelques clics entre amis et qui s’appuie sur la création d’une communauté qui peut suivre, liker et commenter les paiements de ses amis. L’application est disponible gratuitement sur iTunes et Google Play. A sa tête, deux fondateurs Yannick Borgomano et Louis Grellet anciens camarades de classe.

Yannick nous en dit plus sur Flooz :

(louis _ yannick) co founders

Quel est le concept de Flooz ?

Flooz est une application qui permet d’échanger de l’argent avec la simplicité d’un texto. Un paiment se fait en 5 clics, ouverture de l’app comprise, transformant la corvée du paiement en une expérience fun à partager avec ses amis. Sur Flooz, il est possible de « suivre », liker ou commenter les paiements de ses amis, ou même de tous les membres de l’application. Un fil d’actualité permet de visualiser d’un coup d’oeil ses paiements, et ceux de ses amis. La timeline publique présente les paiements que les membres ont choisi de partager à tout le monde. Dans tous les cas, le montant n’est visible que par les 2 personnes concernées par le paiement.

Un Flooz c’est : Un montant en €, un destinataire (pseudo ou 06), un commentaire (obligatoire) et éventuellement une photo. Chaque Floozeur dispose de son propre @pseudo dans l’app. C’est son identité, il est unique et non modifiable. C’est un peu son RIB en fait, il lui suffirait de dire à son ami, « Flooz moi @MonPseudo » pour recevoir de l’argent sans avoir besoin de donner son numéro de téléphone.

Pour renforcer notre côté social / communautaire et pour pouvoir accueillir chaque membre personnellement Flooz n’est disponible que sur invitation. Il faut connaitre un membre ou disposer d’un code d’invitation pour y accéder. Nous distribuons des codes parfois sur notre compte Twitter ou lorsque nous sommes publiés sur certains blogs ou journaux. Certains codes peuvent être associés à un montant directement crédité sur le compte du Floozeur, en cadeau.

Sur Flooz, chaque paiement est une histoire

D’où est venue l’idée ?

L’app a d’abord été créée pour nous et notre groupe d’amis. Le problème était récurrent, nous n’avions jamais de cash. Suite à notre expérience commune a la tête du Pole Internet d’Allopneus.com, mon associé Louis GRELLET (et accessoirement mon beau-frère) m’a donc proposé de créer quelque chose ensemble qui pourrait nous rendre service et pourquoi pas, rendre service à tous.

Lors de notre première étude, nous avons immédiatement réalisé à quel point le marché était concurrentiel et l’importance qu’auraient nos différences. C’est à ce moment là que nous avons imaginé notre réseau social de paiement en s’inspirant de l’américain Venmo dont le succès a été fulgurant.

Comment l’application a t-elle été accueillie ?

Notre objectif est de créer un produit trendy, qui fédère une communauté. Nous avons déjà des utilisateurs prêts à être des ambassadeurs de la marque tant ils sont tombés amoureux du produit. C’est tout ce qu’on aime car ça fait de Flooz, bien plus qu’un utilitaire de paiement. L’application n’est disponible que sur invitation ce qui renforce encore ce côté social et exclusif.

Où en êtes -vous dans la croissance et les développements à venir ?

Nous sommes pour le moment en phase d’acquisition d’utilisateurs. Nous pensons qu’il est indispensable de fédérer une communauté de personnes avant de convaincre des marchands. Nous avons donc réussi à recruter nos premiers users (early adopters) sans aucune communication et en quelques semaines. Nous atteindrons quelques milliers d’utilisateurs courant 2015. Notre app est disponible en mode invitation sur l’AppStore depuis le 16 décembre et sur le play store depuis moins d’un mois, le 17 février. Au deuxième semestre 2015, nous pourrons proposer Flooz aux marchands.

Quel est le modèle économique ?

L’application est entièrement gratuite pour les particuliers et le restera toujours.
Le paiement mobile, c’est l’histoire de l’œuf ou la poule. Certains disent que pour que ça fonctionne, il faut d’abord convaincre des commerçants d’encaisser des paiements via mobile. D’autres prétendent que c’est d’abord les utilisateurs qui pourront permettre de convaincre des commerçants. Chez Flooz, nous avons opté pour la seconde solution.

Nous ne pensons pas qu’il est possible de convaincre un commerçant (ou alors c’est très cher) avec seulement quelques milliers d’utilisateurs

Demain, lorsqu’un paiement sera effectué via Flooz à un commerçant (ou e-Commerçant), il sera partagé avec les autres comme lors d’un paiement entre amis. Cela signifie que chaque utilisateur pourra partager ses achats, la localisation du magasin etc… Flooz crée de la visibilité aux marchands à une cible particulièrement pertinente. (Les amis de l’acheteur). En plus de proposer un utilitaire simple pour régler ses achats, nous allons développer le CA du marchand.

Aussi, nous avons la chance de compter parmi nos actionnaires, le groupe HEVEA qui possède le e-Commerçant Allopneus.com (220 M€ en 2014) qui sera notre premier client. Nous allons donc intégrer un bouton de paiement qui permettra de régler une commande sur le site. Un pourcentage de la transaction sera alors prélevé sur le montant de la commande. C’est par ce biais que nous allons financer l’entreprise.

Qui sont vos concurrents et qu’apportez-vous de plus ou de différent ?

La plupart des établissements bancaires ont proposé leur propre application. Il existe aussi des projets qui ont vu le jour ces dernières années comme Kwixo ou Buyster mais qui n’ont pas abouti et sont abandonnés aujourd’hui. Il existe aussi des équipes comme Lydia ou S-Money qui proposent également ce service.

Flooz est surtout un réseau social de paiement car tout ce projet tourne autour de la viralité. Il est possible de liker, commenter ou simplement suivre les paiements de ses amis. Il est également possible de partager des paiements à tous les membres de l’application.  85% de nos utilisateurs lancent l’application simplement pour consulter les paiements des autres.

Flooz vient décomplexer un sujet tabou en France

Comment avez-vous financer le développement de l’application ?

Nous avons pu lever des fonds auprès du Groupe HEVEA, à hauteur de 200 000 €.

Comment avez-vous trouvé vos premiers utilisateurs ?

Nous sommes pour le moment en train de tester les différents canaux. Mais comme expliqué précédemment, tout ce projet est basé sur la viralité et sa capacité à se répandre grâce à un contexte social qui fait de Flooz un produit qui se transmet notamment par le bouche à oreille. Nous avons également été publié sur quelques blogs très spécialisés qui nous ont permis de nous tester.

Votre stratégie marketing ?

Nous n’avons pas forcément pour idée de faire de la publicité le moteur de notre croissance.  Le paiement mobile, c’est un nouvel usage dont il faut expliquer l’intérêt, le fonctionnement et pour lequel il faut redoubler d’efforts pour démontrer sa qualité.

Chez Flooz, nous pensons que seul le Growth Hacking pourra nous permettre de déployer notre produit. Il s’agit d’une technique marketing un peu décalée qui permet de trouver des leviers d’acquisition et d’activation différents des moyens classiques.

Quelle est votre vision de l’avenir des applications mobiles en général ?

Malgré tout, nous pensons que les applications mobiles ne sont pas destinées à un grand avenir. Les web-app, le moment venu, feront une différence fondamentale dans la révolution des usages mobiles. Les problèmes actuels sur les app mobiles sont les contraintes techniques liées aux différentes plateformes sur lesquelles elles doivent être obligatoirement déployées. Elles dépendent trop du support (constructeurs de téléphone, store etc).… Rien n’est plus universel qu’un navigateur.

Nous pensons que les applications mobiles ne sont pas destinées à un grand avenir

i6-01-appstore-screen-newflooz-1 i6-02-appstore-screen-timeline-1

  • Flooz

    Pour l’occasion on vous donne un code d’accès à l’application: ‘startup’ :)
    Bon Flooz à tous !