J’ai échoué, mais je vais rebondir #jecreemaboite
, / 3699 0

J’ai échoué, mais je vais rebondir #jecreemaboite

SHARE
Home Actualité J’ai échoué, mais je vais rebondir #jecreemaboite

Vous avez échoué… Votre boite en laquelle vous croyiez et pour laquelle vous avez tout donné -argent, temps, passion…- n’a jamais marché. Pourtant vous avez tout essayé, vous avez travaillé comme jamais vous ne vous en seriez cru capable, votre entourage vous soutenait, vous avez eu de la com’, vous avez même levé quelques milliers d’euros par le crowdfunding et vous avez reçu de nombreux messages d’anonymes qui adoraient votre projet.

Mais voilà cela n’a pas suffit, et vous êtes en train de couler. Vous avez la tête dans le guidon (ou les problèmes plutôt) et vous ne savez que faire : tout arrêter, se mettre en liquidation, tenter un dernier tour de table auprès de vos investisseurs ou de votre banque, fermer la porte et partir au Costa Rica, prendre quelques missions de consulting pour payer ce qui peut l’être en attendant de sortir du marécage.

Tout est possible, il faut juste savoir ce que vous, vous voulez vraiment. Etiez-vous fait(e) pour être entrepreneur ? Pas forcément, et ce n’est pas un problème. Dans la vie il faut des décideurs, des visionnaires, des exécutants, des gestionnaires et tout le monde ne peut pas être chef d’entreprise. Mais vous avez essayé, si vous ne l’aviez pas fait vous ne l’auriez jamais su et peut-être l’auriez-vous regretté toute votre vie.

Dans ce cas, le plus judicieux est peut-être de tout arrêter, avec l’aide de votre comptable et de votre avocat, mettre la société en liquidation pour stopper les dettes, passer à autre chose, faire un break (en théorie, car il y aura plein d’administratif…) et rechercher un job. Vous avez maintenant de nouvelles compétences et une expérience à partager avec de futurs collaborateurs. Si vous n’avez pas perdu le contact avec vos anciens collègues, peut-être vous trouveront-ils un poste…

Autre solution, depuis quelques temps vous sentiez bien que ce n’était pas la première idée qui était la bonne. Depuis 1 an vous vous posiez la question de changer votre business model, mais vous n’osiez pas ou vos conseillers vous disaient d’attendre et que ça allait finir par payer. Mais vous aviez raison, votre instinct ne vous trompe jamais, il fallait pivoter. Rien n’est jamais trop tard donc c’est le moment de le faire. De tester les autres idées que aviez, de tenter le tout pour le tout avec ce qui vous reste de cash, de mettre vos équipes au pied du mur et de ne garder que celles et ceux qui veulent relever le challenges. Après c’est quitte ou double, ça passe ou ça casse, mais vous aurez essayer et ne serez pas resté(e) sur un échec.

Dernière solution, compter sur la chance. On dit souvent que lorsqu’on tombe au plus bas, c’est là que les opportunités se présentent. Il faut alors être assez lucide et détaché(e) des soucis pour prendre ce contrat à plusieurs dizaines de milliers d’euros même si cela veut dire des nuits de travail en plus, ou bien faire confiance à cet investisseur sorti de nulle part qui veut investir dans votre boite parce qu’il a eu un coup de cœur, même si cela signifie que vous ne serez plus majoritaire. La chance ne vient à soi que si on sait la créer, la reconnaitre et la prendre au vol. Il faut donc autant que se peut rester positif(ve), croire en son destin et sa bonne étoile, ne pas baisser les bras et rebondir quoi qu’il arrive.

Un échec est un succès si on en retient quelque chose

a dit Malcolm Forbes.

Comme on l’a vu toute semaine créer sa boite, ce n’est pas facile. La vie d’entrepreneur alterne les moments d’euphorie et de doutes, comme les montagnes russes a t-on coutume de dire. Ou un ascenseur émotionnel, qu’il faut être capable de supporter.

Être entrepreneur c’est formidable, mais ce n’est pas fait pour tous. Il faut à l’avance savoir dans quoi on s’embarque et ce qu’on va faire vivre à sa famille qui sera dans l’aventure elle aussi. Il n’est pas rare de voir des couples se séparer lors d’une telle expérience, faisant voler en éclat toute une vie.

Selon votre personnalité, il faut mesurer le pour et le contre, ce que vous gagnerez et ce que vous serez prêt à perdre. Anticiper vos capacités d’adaptation, de rebond, d’auto-motivation, de gestion de la solitude et même du succès, car celui-ci peut aussi être mal vécu.

Mais devenir entrepreneur est un chemin passionnant, exaltant que rien d’autre dans la vie ne peut remplacer, à part peut-être gagner une médaille aux Jeux Olympiques :)

Pour en savoir un peu plus, regardez (une nouvelle fois) notre documentaire sur les entrepreneurs de la French Tech dans lequel ils partagent leur parcours, avec leur réussite, leurs galères, leurs doutes et leurs rêves.