La créativité, moteur essentiel de l’entrepreneur
, / 4221 0

La créativité, moteur essentiel de l’entrepreneur

SHARE
Home Actualité La créativité, moteur essentiel de l’entrepreneur

Lorsque nous cherchons de nouveaux projets ou une solution à un problème pour notre entreprise, des dizaines d’idées affluent en même temps dans notre cerveau de façon confuse, non organisée, sans lien entre elles. Puis notre cerveau analyse ces idées pour les classer, les démontrer, les retenir ou les archiver et trouver la solution qui nous cherchions.

A cette étape, notre cerveau hiérarchise les idées reçues en fonction de nos connaissances, de nos croyances, de nos valeurs et de nos limitations. Un classement qui nous fait très souvent opter pour des idées rationnelles, ayant fait leurs preuves et pas tellement novatrices.

La génération d’idées serait donc limitée par nos connaissances, notre apprentissage et nos habitudes, laissant peu de place à l’innovation et l’expérimentation qui sont de l’ordre de l’inconnu et peuvent nous inquiéter. Surtout quand on doit gérer son entreprise, réaliser des bénéfices, rassurer ses investisseurs, etc…

Pourtant c’est lorsqu’on reste dans les valeurs sûres et dans ce que notre entreprise sait faire de mieux, que celle-ci risque de décliner faute de se réinventer et d’innover.

Une entreprise pour perdurer dans le temps, doit en permanence être créative : nouvelle collection, nouvelle expérience client, nouvelle ouverture d’entité, etc… Pour avoir un train d’avance sur ses concurrents et pouvoir s’adapter en toutes circonstances.

Si en tant que chef d’entreprise, vous n’êtes pas créatif (même si nous le sommes tous un peu quand même !), appuyez-vous sur une équipe créative, c’est vital pour votre société.

Notre cerveau cherche en permanence des preuves de ce qu’il croit connaitre et ne s’aventure pas en dehors du cadre de ce qu’on lui a appris si on ne l’a pas incité à le faire depuis l’enfance. C’est ainsi que de fabuleuses idées que nous pouvons avoir déstabilisent notre façon de penser et sont éliminées par notre cerveau car jugées « impossibles », au profit de ce que nous avons déjà expérimenté. D’où un manque d’innovation et de créativité.

Si nous n’apprenons pas à accepter toute la profusion d’idées, d’émotions, d’informations, de logique et même de jugement et critique, pour en tirer le meilleur, et nous contentons de ne garder que ce que nous connaissons ou ce qui existe déjà, nous manquerons cruellement de créativité.

Il est important de se concentrer sur chaque information qui arrive à notre cerveau et de les analyser une à une, avant de la rejeter car elle nous déconcerte ou nous entraine trop loin de nos croyances acquises.

Notre cerveau est naturellement porté à explorer l’inconnu depuis notre enfance – souvenez-vous de la fameuse période « pourquoi » des enfants et de leur capacité à s’émerveiller d’un rien – à découvrir le monde et à aller plus loin que ce que nous savons. Seul le formatage de notre éducation et de l’enseignement reçu, que nous subissons par la suite nous conditionne à stopper cette quête de découverte.

Il nous appartient, devenus adultes de lever ces blocages et de favoriser notre créativité par la génération d’idées nouvelles, l’émerveillement, l’acceptation de tous les points de vue, de laisser libre court à toutes les possibilités si folles soient-elles dans tous les domaines. Et surtout de s’autoriser à penser différemment, à sortir de son cadre habituel et à aller vers l’inconnu.