« La e-santé doit être un carrefour entre plusieurs cœurs de métier » Enguerrand Habran, Président de What Health
, / 6083 0

« La e-santé doit être un carrefour entre plusieurs cœurs de métier » Enguerrand Habran, Président de What Health

SHARE
Home Actualité « La e-santé doit être un carrefour entre plusieurs cœurs de métier » Enguerrand Habran, Président de What Health

Du 12 au 14 juin prochain, en partenariat avec l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris, plus de 350 professionnels de santé, patients, ingénieurs, développeurs informatiques et designers vont collaborer à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière pour développer des projets qui changeront le quotidien des patients.

Les participants seront accompagnés par un panel de mentors, jurés et partenaires issus d’instances reconnues dans les secteurs de la santé et des technologies telles que le Conseil National d’Ordre des médecins, EPITECH, la Fédération Hospitalière de France, l’INRIA…

Une quinzaine de prix seront remis. Les lauréats auront l’opportunité d’accéder au Hub What Health, accélérateur permettant de concrétiser les projets et de réussir leur implantation dans le système de santé. Toutes les équipes pourront aussi être accompagnées par d’autres structures équivalentes dans la région. Il est important de noter que la propriété intellectuelle d’un projet appartient à l’équipe qui le porte.

Les grands témoins, Axelle Lemaire – Secrétaire d’État chargée du numérique, Martin Hirsch – Directeur Général de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris et Claude Évin – Directeur Général de l’ARS Île-de-France participeront à la remise des prix.

Le Hackathon What Health n’est qu’une étape dans la mission globale de l’association: apporter au monde de la santé les clés de sa révolution numérique. En amont, des Cafés What Health ont été organisés dans des hôpitaux d’Île-de-France pour permettre aux patients et professionnels de santé de faire émerger l’innovation du terrain. En aval, le Hub What Health pourra apporter des facilités de développement aux porteurs de projets e-santé.

Enguerrand Habran, Président et Co-fondateur de l’association What Health nous en dit plus :

Enguerrand habran

C’est quoi WhatHealth ?

What Health est une association indépendante à but non lucratif dont la mission est de faire émerger et d’accompagner l’innovation en santé, notamment grâce aux nouvelles technologies.

D’où est venue l’idée d’un tel événement ?

Le Hackathon What Health – concours de l’innovation – représente l’une des 3 étapes de notre process. Il fait émerger les premiers prototypes issus des problématiques santé, elles-mêmes identifiées au préalable sur le terrain et par les professionnels de santé. Les projets sélectionnés par le jury auront l’opportunité d’être développés et maturés au sein du Hub What Health.

Qu’en attendez-vous en retombées ?

Pour la première édition du Hackathon What Health, notre ambition est d’identifier une dizaine de projets démontrant un réel bénéfice pour le patient. Nous accompagnerons par la suite les lauréats qui le souhaitent.

Combien avez-vous d’inscrits ? Quels profils ?

Cet événement regroupera plusieurs centaines de participants issus des mondes de la santé et du numérique: des patients, des professionnels de santé, des directions d’établissements de santé, des ingénieurs et des designers.

La esante est-elle suffisamment mise à l’honneur en France ? Où en est-on dans son développement ? Où se situe la France sur ce secteur ?

La e-santé est la conjonction de la santé, du digital et du design. La France est experte dans ces trois domaines. Nous avons à notre disposition toutes les ressources nécessaires pour nous inscrire en tant qu’acteur incontournable sur le marché mondial. Pour cela, la mobilisation de l’État et du monde médical doit continuer et même se renforcer.

L’essence même de What Health est de coordonner, faciliter et faire naître des projets qui auront une réelle plus-value dans le quotidien des patients.

Que faudrait-il faire pour donner l’envie et les moyens aux entrepreneurs de se lancer dans cette filière ?

La e-santé est un secteur connu et attractif pour de nombreux entrepreneurs. Personnellement, je rencontre tous les jours plusieurs personnes qui ont souhaité ou souhaitent encore développer des projets dans ce domaine. En effet, la vraie question est comment faire en sorte que ces projets voient le jour ? Le monde médical a ses particularités, les barrières à l’entrée sont grandes mais non insurmontables, il faut savoir naviguer ! C’est pourquoi nous créons le Hub What Health, pour accompagner, conseiller, guider ces entrepreneurs. Et aussi leur faire profiter du réseau de nos partenaires, car cela fait partie des clés de la réussite.

Les études de médecine/pharmacie manquent t-elles de cours dédiés à la esante et l’innovation pour donner le goût aux étudiants d’aller dans cette voie ?

La nouvelle génération est de toute manière digital native. La e-santé peut changer certaines pratiques et des cours dans le domaine sont à envisager. En particulier pour comprendre les technologies et ne pas foncer tête baissée sans en comprendre ses enjeux (cf. Open Data, Big data…). La pratique de la médecine est particulière, elle ne nécessite pas d’être digitalisée à tous les coups.

N’est on pas en train de rater le virage de la esante en raison de l’inadéquation des études et des besoins tout simplement ?

Non, l’informatique est un outil et la santé un champ d’application. La e-santé comme tout domaine pluridisciplinaire doit être un carrefour entre plusieurs cœurs de métier. Il me semble essentiel que les acteurs restent sur leur périmètre mais qu’ils développent leur capacité à dialoguer et à collaborer.