« La gestion des commandes vers les DOM-TOM est complexe pour les sites marchands » Ingrid Maisonneuve-Chaine fondatrice de Shopîles
, / 3094 0

« La gestion des commandes vers les DOM-TOM est complexe pour les sites marchands » Ingrid Maisonneuve-Chaine fondatrice de Shopîles

SHARE
Home Actualité « La gestion des commandes vers les DOM-TOM est complexe pour les sites marchands » Ingrid Maisonneuve-Chaine fondatrice de Shopîles

Ingrid Maisonneuve-Chaine a créé Shopîles il y a 3 ans, une startup qui gère la réexpédition de colis commandés sur les sites ecommerce en métropole à destination des habitants des DOM-TOM. Les ultramarins peuvent ainsi profiter de tous les sites e-commerce, même ceux qui ne livrent pas en outre-mer du fait de la complexité du processus.

En mai prochain Ingrid accompagnera François Hollande lors de son voyage présidentiel en Outre-Mer pour présenter Shopîles aux Antilles. Une occasion en or qui n’arrive qu’une fois dans sa vie (et encore !)

shopiles

Qui êtes-vous ?
Je m’appelle Ingrid Maisonneuve-Chaine, j’ai 40 ans et je suis originaire des Saintes, une île de la Guadeloupe

Quel est votre parcours ?
Après un BTS Action Commerciale, j’ai fait une formation de Gestion en organisation d’entreprise.
J’ai longtemps travaillé dans le secteur Informatique, et j’ai notamment travaillé 10 ans dans une société de conseil en sécurité des systèmes d’information en tant que Responsable Marketing et Communication

Que faites-vous ?
Je suis la fondatrice du site www.shopiles.fr, un site dédié aux ultramarins qui gère la réexpédition de colis.

D’où est venue l’idée ?
C’est en faisant le voyage en Guadeloupe chaque année pour les vacances, que j’ai eu l’idée de ce site, car ma famille me demandait de leur rapporter des outils, des pièces auto et des articles que l’on ne trouve pas aux Antilles ou à des tarifs très élevés. En voulant passer une commande sur Ebay pour un membre de ma famille durant l’été 2011, je me suis rendu compte que les sites marchands ne livraient pas l’Outre-Mer. J’ai commencé à réfléchir à une façon de donner accès aux ultramarins, à tous les sites marchands et c’est ainsi que cette aventure a commencé. Et j’ai créé ma société en février 2012.

C’est en faisant le voyage en Guadeloupe chaque année pour les vacances, que j’ai eu l’idée de ce site

Quel est le concept ?
Notre service consiste à fournir une adresse de livraison en métropole aux habitants des DOM-TOM de façon automatique en s’inscrivant sur notre site. Ils indiquent cette adresse lors de leurs commande ce qui leur permet de commander sur tous les sites marchands français ou étrangers.
Nous réceptionnons, groupons et réexpédions leurs colis. Nos clients gèrent leurs réexpéditions depuis leur espace client via une interface totalement automatisée et sécurisée.

Pourquoi les sites ecommerce ne livrent t-ils pas dans les DOM-TOM selon vous ?
Les sites marchands ne livrent pas l’Outre-Mer pour plusieurs raisons :

– Les frais de port sont élevés.
– Les délais de livraison ne peuvent pas être garantis lors d’envois via la poste qui est le transporteur le moins cher et le plus souvent utilisé par la majorité des sites marchands
– Le traitement des commandes vers l’Outre-Mer nécessite un traitement spécifique : déclaration douanière, facture à coller sur le colis, vente en HT
– Les erreurs ou retour en cas de produits défectueux coutent cher en transport

L’ensemble de ces raisons font que la gestion des commandes vers les DOM-TOM est complexe. Certains sites marchands préfèrent donc ne pas se disperser. Grâce au volume de colis que nous réexpédions et au fait de permettre à nos clients de grouper leurs colis, ils optimisent les frais de port ce qui rend l’opération très intéressante pour eux grâce aux différents mode de transport que nous proposons.

La gestion des commandes vers les DOM-TOM est complexe pour les sites marchands

Pensez-vous ouvrir ce service sur l’Afrique francophone ?
Oui tout à fait, nous souhaitons d’abord correctement nous implanter dans les DOM-TOM avant d’ouvrir nos services au reste du monde dont l’Afrique où la demande est très forte.

Une philosophie de vie et d’entreprise ?
Toujours optimiste : si une porte se ferme, il faut chercher à en ouvrir une autre et viser toujours plus loin : rien n’est impossible.

Votre plus beau souvenir en tant qu’entrepreneur ?
Le jour où François Hollande m’a invitée à l’accompagner lors de son voyage présidentiel en Outre-Mer. Ce voyage se déroulera en Mai prochain, il deviendra probablement mon plus beau souvenir en tant qu’entrepreneur. C’est une opportunité médiatique incroyable de faire connaître mes services auprès de mes clients Antillais, j’ai bien l’intention de profiter de cette chance inouïe.
Et j’ai bien l’intention de savourer chaque minute de ce voyage présidentiel.

Mon plus beau souvenir : le jour où François Hollande m’a invitée à l’accompagner lors de son voyage présidentiel en Outre-Mer

Des regrets dans votre parcours ?
Je regrette de ne pas avoir cru en moi suffisamment tôt. J’ai réalisé trop tard que j’aurai voulu faire une belle école de commerce. J’aurai certainement pu me lancer beaucoup plus tôt en tant qu’entrepreneur. Mais j’ai quand même atteint mon objectif. Je me sers de mon expérience pour inciter mes enfants à avoir confiance en eux, même si l’école, telle qu’elle est organisée actuellement, ne répond pas forcément à leurs besoins.

Pourquoi êtes-vous devenu entrepreneur ?
C’était en moi depuis toujours, je ne l’ai découvert qu’à 21 ans et je n’ai osé me lancer qu’à 40 ans
J’ai toujours eu envie de faire les choses à ma façon. Je me sens totalement libre depuis que j’ai crée ma société et c’est une merveilleuse sensation.

Je me sens totalement libre depuis que j’ai crée ma société

Comment avez-vous financé le démarrage ?
Avec mes économies et j’ai bénéficié de l’Accre

En vivez-vous aujourd’hui ?
Oui j’en vis aujourd’hui. J’ai réussi à me payer tous les mois, 1 an après le lancement de mon site.

Les succès de ces dernières années qui vous inspirent ?
Apple, Vente privée, Free, Facebook, Ubber, BlabalCar, mylittleParis, etc. C’est l’état d’esprit, la créativité et l’audace de ces dirigeants qui ont fait leurs succès et cette vision m’inspire tous les jours.

Qu’est ce que le net change pour l’entrepreneuriat ?
Il facilité la visibilité, les contacts, l’accès à l’information. On peut vite se développer si on comprend les codes de la toile.

On peut vite se développer si on comprend les codes de la toile

Avez-vous un mentor qui vous inspire dans la gestion de votre entreprise ?
J’ai eu la chance de rencontrer Xavier Fontanet, ex PDG d’Essilor, lors d’une formation sur la stratégie et je partage pleinement sa philosophie : être stratégique, viser l’excellence, rester humble, ne jamais sous estimer la concurrence, créer un climat de confiance avec son équipe, etc.

Quelles sont vos ambitions ces prochaines années ?
Je souhaite que Shopiles devienne la plateforme incontournable dans la réexpédition de marchandises à destination de l’Outre-Mer. Avec mon équipe et mes investisseurs, nous cherchons continuellement à faire évoluer notre offre, nous souhaitons encore innover. Nous avons encore beaucoup d’idées à mettre en oeuvre durant les prochains mois et prochaines années.