#Startup LouerUnSenior veut connecter les entrepreneurs et leurs aînés expérimentés
, / 3386 0

#Startup LouerUnSenior veut connecter les entrepreneurs et leurs aînés expérimentés

SHARE
Home Actualité #Startup LouerUnSenior veut connecter les entrepreneurs et leurs aînés expérimentés

En France en 2014, le taux de chômage des 55-64 ans est de 7,4%. LouerUnSenior est une start-up parisienne qui édite une place de marché qui met en relation des professionnels indépendants seniors expérimentés et des entreprises qui ont des missions ponctuelles à confier. Plus de détails avec David Rudnianski, cofondateur de la start-up:

RUDNIANSKI-David

Comment avez-vous eu l’idée de créer cette start-up ?

David Rudnianski: L’idée est née d’un constat: Le marché du travail tel que nous le connaissions ces cinquante dernières années est en pleine mutation. Les entreprises ne souhaitent plus recruter de salariés au delà d’un certain âge, et pourtant, elles ont toujours besoin de l’expérience et de la séniorité. Parallèlement, le nombre de cadres seniors choisissant d’abandonner le salariat au profit du statut d’indépendant a explosé. Il n’est plus rare de trouver d’ex directeurs commerciaux, financiers, ou RRH proposant leur savoir-faire en mode « mission ».  C’est une tendance de long terme accéléré ces derniers mois par l’aggravation du chômage des seniors. Il était donc nécessaire de développer de nouveaux intermédiaires entre entreprises et « freelances seniors »

A quel besoin répondez-vous?

Notre site permet aux entreprises de sélectionner un spécialiste expérimenté pour des missions ponctuelles. Nous les accompagnons dans la définition des besoins d’expertises, la sélection des meilleurs profils disponibles et la contractualisation avec le membre de LouerUnSenior.

Qui sont vos clients ?

Nos clients sont variés. Pour la plupart, ce sont, indirectement, des PME industrielles régionales, ainsi que des start-ups en très forte croissance. Nous nous développons également auprès de grandes entreprises et cabinets de conseil pour des besoins plus récurrents.

Quel est votre modèle économique ?

Nous nous positionnons comme apporteur d’affaires pour les experts indépendants. Nous nous rémunérons au travers d’une commission d’apport d’affaires de 15% perçu sur les missions réalisées par les membres seniors. L’accès au site et l’inscription est gratuit. Nous nous rémunérons également sur des services additionnels proposés aux entreprises: sourcing d’expertise ponctuelle pour les cabinets de conseils, accompagnement vers l’indépendance pour les salariés en reclassement…

Qui sont vos concurrents? 

Nous nous positionnons à la frontière entre les réseaux de consultants indépendants, les chasseurs de têtes, et certains cabinets de conseil et management de transition. Pour ces derniers, nous sommes plutôt complémentaires que concurrents, puisque nous nous adressons essentiellement à des sociétés hors du marché traditionnel, pour des budgets de missions modestes, autour des 10 000 euros.

Avez-vous déjà organisé une levée de fonds ? Si oui auprès de qui, quand et combien? Sinon, est-ce envisagé?

Nous venons tout juste de réaliser une première levée de fonds au début du mois de septembre. Nous avons très rapidement levé auprès des actionnaires fondateurs de la société, sans faire appel à des investisseurs externes.

Vous êtes accompagnés par l’Accélérateur: qu’est-ce que cet accompagnement vous a apporté ?

LouerUnSenior est un cas particulier puisque c’est une co-création de l’Accélérateur. L’Accélérateur a participé au financement initial et actuel du projet, permis la rencontre entre les associés fondateurs, donné un coup de boost à la notoriété et visibilité du site, et nous a aidé à trouver le modèle économique adéquat.

Quelle a été l’une des premières problématiques dans votre développement, et comment y avez-vous fait face ?

Nous avions initialement lancé ce service comme une « marketplace » B to B à l’image des plateformes de mise en relation pour freelance IT (o’desk, Elance, ou le français Hopwork). Nous nous sommes rapidement rendu compte que le marché n’était pas encore tout à fait mature en France pour ces types de modèles, les missions n’étant pas aussi standardisés que dans l’IT. Nous avons donc pris la décision de bifurquer vers une offre de service incorporant beaucoup plus d’accompagnement « humain » aux entreprises: aide à la définition et sourcing.

Que faisiez-vous avant  de monter ce site?

Je me suis lancé dans cette aventure quelques mois après être sorti d’un mastère Entrepreneur. Auparavant, j’étais économiste. Je travaillais entre autre sur des problématiques de vieillissement démographiques et d’accès au marché du travail.

Quelle est la personnalité que vous admirez le plus ?

Probablement un physicien comme Niels Bohr ou Albert Fert qui ont été à l’origine de bon nombre de technologies que nous utilisons aujourd’hui tous les jours.

Article écrit le 19/09/2014 par Frenchweb