#Startup Fieldin, une plateforme pour réserver vos activités sportives
, / 3688 0

#Startup Fieldin, une plateforme pour réserver vos activités sportives

SHARE
Home Actualité #Startup Fieldin, une plateforme pour réserver vos activités sportives

We Love Entrepreneurs vous propose aujourd’hui de découvrir Fieldin, une startup parisienne proposant une plateforme pour réserver vos séances de sport en ligne parmi plus de mille activités possibles.

Plus de détails avec Henri-François Martin, co-fondateur.

WLE : Comment avez-vous eu l’idée de votre société ?

Henri-François Martin : En étant confronté au problème que connait chaque sportif amateur : trouver et réserver son activité sportive est souvent un vrai parcours du combattant.

Entre la difficulté d’accès à l’information (site internet mal référencé, absence de planning,…),les obstacles à la réservation (restrictions aux membres des clubs, obligation de création de compte pour voir la disponibilité des terrains) et les aléas de la fréquentation (terrains pris d’assaut en heures de pointe, absence de réponse au téléphone)… toutes les raisons sont bonnes pour se démotiver et abandonner sa volonté initiale de faire du sport.

Enfin nous avons trouvé incroyable que, de nos jours, il existe des sites permettant de réserver simplement un restaurant, un hôtel, un billet d’avion mais aucun moteur de recherche simple et intuitif qui permette de trouver et réserver gratuitement son activité sportive autour de chez soi.

A quel besoin apportez-vous une réponse ?

Au besoin du sportif amateur qui veut trouver et réserver son activité quels que soient le moment, le lieu, le sport et enfin le prix qu’il souhaite pour finaliser son envie de pratiquer sa passion. Aujourd’hui en France sur 42 millions de sportifs déclarés, la moitié pratiquent au moins cinq sports différents dans l’année.

Pour répondre à cette demande de pratique multisports, il faut un outil qui mette en avant la disponibilité de toutes les activités sportives autour de soi en temps réel et qui permette au sportif amateur de concrétiser son envie de sport à n’importe quel moment. Avec Fieldin trouver et réserver en ligne son terrain de squash, futsal ou encore son activité de fitness devient aussi simple que de réserver un restaurant, un hôtel ou un billet d’avion.

Très simplement, comment gagnez-vous de l’argent ?

Le service est gratuit pour le sportif amateur et nous nous rémunérons auprès des centres de sports qui payent un forfait mensuel de référencement ainsi qu’une commission à chaque réservation effectuée en ligne.

Qui sont vos compétiteurs ?

Un certain nombre de sociétés appliquent notre format d’offre à l’échelle d’un seul sport (Greenfee pour le golf) et avec une flexibilité moindre (Ballejaune pour le tennis mais dans lequel il faut être membre du club de tennis référencé pour pouvoir effectuer une réservation). Mais pour l’instant aucun acteur n’adopte notre approche multisport et sans aucune obligation d’adhésion.

A quoi ou à quelles sociétés vous compare-t-on par erreur ?

Les journalistes que nous avons pu rencontrer ont tendance à nous appeler « le lafourchette du sport » ou « le booking.com du sport » ce qui sur certains aspects est plutôt justifié. Parfois les gens ont tendance aussi à nous assimiler à un énième réseau social sportif alors que nous sommes uniquement un service de réservation multisport en ligne.

Quelle a été l’une des premières problématiques dans votre développement, et comment y avez-vous fait face ?

Construire un site de qualité qui puisse répondre à des problématiques de gestion différentes selon le sport. Il nous fallait construire une interface de gestion pour les centres de sport à la fois très simple d’utilisation, très diversifiée en terme d’application pour être adapté à tout sport et cela avant même d’avoir pu passer par une phase de test.

Pour réaliser ce tour de force après seulement trois mois d’existence, nous avons défini les besoins avec les centres de sport eux-mêmes, effectué une levée de fonds ambitieuse de 350 000 euros, puis nous nous sommes rapprochés d’une SSII de renom qui a pu réaliser en quelques mois ce que nous aurions mis plus d’un an à développer en interne.

Sur ce marché, quel est votre principal atout ?

Le fait d’être les premiers à offrir ce service aussi bien au secteur privé que public et d’avoir pu réaliser une levée de fonds en amont de notre ouverture au grand public ce qui nous permet de proposer dès notre lancement un service de très haute qualité aux centres de sport tout en répondant à l’attente du marché du sport amateur.

Notre approche multisport est également un atout qui permet aux sportifs d’avoir toute l’information au même endroit et aux centres de sports de pouvoir adresser leurs offres à une cible plus diversifiée.

Quel est le meilleur conseil que l’on vous ait donné et par qui ?

« Vous ne devez pas avoir peur de votre ambition, vous devez simplement l’expliquer correctement aux gens et vous montrer digne d’elle »

Emilie Alliot, directrice de l’incubateur HEC à qui nous devons beaucoup.

Qui est la personnalité que vous admirez le plus ?

Celle de mes deux amis et associés que je connais depuis 14 ans. Par leurs compétences, leur caractère ainsi que leur sens de la médiation ils font que cette société a un avenir brillant devant elle et que c’est un bonheur quotidien d’y travailler.


  •  Les données clés
Fondateurs : Henri-François Martin (Président), Damien Launoy (Directeur Général), Lucas Gaurichon (Directeur SI)
Investisseurs : Société AISM, quatre business Angels et un prêt auprès de l’un de nos partenaires bancaires (Caisse d’épargne).Date d’ouverture du service : 13 novembre 2013Nombre de salariés : 5Levée de fonds : 350 000€ en juin 2013

Société basée à : Paris


  • La startup du jour

Chaque jour, We Love Entrepreneurs met en avant une nouvelle startup pour la faire découvrir au grand public et partager l’expérience entrepreneuriale de ses créateurs.Vous avez fondé une startup dont nous n’avons jamais parlé? Faites vous connaître!