#Startup Groombox, la première conciergerie connectée
, / 3230 0

#Startup Groombox, la première conciergerie connectée

SHARE
Home Actualité #Startup Groombox, la première conciergerie connectée

We Love Entrepreneurs vous propose aujourd’hui de découvrir Groombox, une start-up de Montrouge (92) qui a développé un service de conciergerie connectée. Quatre types de services sont proposés: pressing, cordonnerie, réception de colis et retouches de couture. Le site a été lancé au mois d’avril et depuis, environ 400 clients ont utilisé le service, dont 90% l’ont fait plus de trois fois. Pour l’instant, il est disponible uniquement à Paris, il devrait l’être à Lyon d’ici un an puis la start-up espère l’étendre à Lille, Nantes et Bordeaux. Plus de détails avec Julien Recoing, co-fondateur :

Frenchweb: Comment avez-vous eu l’idée de créer ce service ? 

Julien Recoing: Nous trouvions qu’aller faire la queue chez chaque commerçant était long et nous avons constaté qu’il y avait très peu de puissance digitale et de mobilité dans ces métiers anciens (pressing, cordonnerie). La conciergerie  connectée existait déjà aux États-Unis. Nous avons alors décidé de nous lancer à Paris.

Comment fonctionne Groombox ?

Les clients déposent les vêtements/chaussures dans une consigne, ils se connectent à l’application et sélectionnent le casier dans lequel ils l’ont déposé. Ils sélectionnent ensuite le service attendu ainsi que leur numéro de carte bancaire. Nous passons tous les jours relever les casiers en service via 28 partenaires (Lafarge, Canal Plus, M6, CMG Sports Club et un Monoprix) et les clients sont tenus au courant par mail/sms du suivi de la commande. Le service de pressing est effectué dans les 48h, la cordonnerie dans les 72h. Les effets personnels sont ensuite redéposés dans un casier proche de celui dans lequel le client l’avait initialement enregistré. Le paiement est prélevé une fois le service accompli.

Quel est votre modèle économique ? 

Nous sommes sur un modèle semi-intégré. Nous facturons le service à un prix similaire à celui auquel les clients auraient pu le trouver dans un petit commerce et faisons faire les retouches ou le pressing par des prestataires externes avec lesquels nous avons passé des partenariats exclusifs. Nous appliquons une marge sur les prestations pour nous rémunérer. Nous sommes en contact avec plusieurs cordonniers d’une même entreprise, deux couturiers et une usine de pressing.

A quelle concurrence faites-vous face ?

La concurrence que nous affrontons, ce sont les conciergeries d’entreprise (mais elles sont coûteuses pour les entreprises alors que nous ne leur coûtons rien) et les petits commerces de rue.

Quelle a été l’une des premières problématiques dans votre développement, et comment y avez-vous fait face ?

Nous nous sommes rendu compte qu’il n’était pas simple de s’implanter dans les immeubles d’habitation à cause de la problématique de l’accord des syndicats de co-propriété. Pour l’instant, nous n’avons pas vraiment trouvé de solution. (Un premier immeuble d’habitation a été signé en septembre à Courbevoie ndlr)

Quel est le meilleur conseil que l’on vous ait donné et par qui ?

« Faites d’abord du chiffre d’affaires »

nous ont conseillé des investisseurs que nous avons rencontré.

Quelle est la personnalité que vous admirez le plus ?

Richard Branson, pour son sens du marketing. J’adore la façon dont il a intégré le milieu de la distribution en utilisant un marketing innovant.


  •  Les données clés

Fondateurs: Julien Recoing, Bérénice Durand et Simon Dinin

Effectifs: 3 co-fondateurs + 2 stagiaires

Date de création: novembre 2013

Société basée à : Montrouge (92)

Levée de fonds : 250 000€ en novembre 2013, une seconde prévue en novembre 2014


  •  La startup du jour

Chaque jour, We Love Entrepreneurs met en avant une nouvelle startup pour la faire découvrir au grand public et partager l’expérience entrepreneuriale de ses créateurs.Vous avez fondé une startup dont nous n’avons jamais parlé? Faites vous connaître!