L’habit fait il l’entrepreneur ?
, / 3274 0

L’habit fait il l’entrepreneur ?

SHARE
Home Actualité L’habit fait il l’entrepreneur ?

Avant, les chefs d’entreprise s’habillaient toutes et tous pareil : costume sombre et cravate pour les hommes, tailleur jupe ou pantalon pour les femmes. Mais ça c’était avant. Avant l’an 2000 et l’émergence des startups.

Aujourd’hui qui porte une cravate ? Une veste 3 boutons ? Votre banquier, vos investisseurs, les politiques et les membres du CAC40. C’est tout.

Les startupers ont opté depuis longtemps pour un look plus casual, mais sophistiqué, tendance, mais faussement négligé ou hyper personnalisé (croient-ils…)

On pense de suite chez les hommes aux slims, t-shirts moulants col V, veste ajustée pour la jeune génération qui sort de l’école de commerce. Mais aussi aux jeans droits, Converse, chemise droite et ample pour les trentenaires, ou encore au jean/sweat à capuche de ceux qui ont (vraiment) réussi et s’en fichent totalement de leur look (quoique…). Dans la Silicon Valley, on appelle cela « casual hoodie look ». N’oublions pas le look Hipster qui rempli les rues de Paris, et n’est pas loin d’égaler le quartier de Chelsea à New York.

Chez les femmes, finalement il semble que ce soit plus simple : petit haut sur un pantalon slim, une paire de bottines à talons ou une robe bien coupée avec des escarpins et les voilà transformées en business woman.

Est-il finalement si important de soigner son look quand on est chef d’entreprise ? Oui pour certains car il s’agit d’une forme de respect envers ses employés et ses clients, ou pour montrer qui est le chef. Pour d’autres cela ne sert à rien.

Pourtant quand on pense à Mark Zuckerberg et son traditionnel t-shirt gris, ses claquettes ou baskets, on se demande si c’est vraiment vrai qu’il n’est à l’aise que dans ces vêtements. Est-ce pour lui vraiment pas important ou bien aime t’il être reconnu ainsi, faire parler de lui et devenir une icône pour la jeune génération de geeks ? Il a récemment affirmé qu’il portait ce t-shirt chaque jour pour garder les idées claires pour les grandes décisions… Mark a une femme depuis longtemps et nous savons tous que beaucoup de femmes achètent les vêtements de leur mari. Priscilla serait elle l’exception ? Pas certain… On pense plutôt à une stratégie de com’ de la part du roi du web mondial.

On se rappelle aussi Steve Jobs qui portait inlassablement un col roulé noir, ce qui permettait de l’identifier facilement. Tim Cook avec sa chemise toute simple noire, Jacques Antoine Granjon et ses santiags et ses cheveux longs, Alexandre Malsch avec son sweat capuche qui lui donne l’air d’un ado, son cœur de cible. Catherine Barba bien connue pour ses robes colorées qui font qu’on la repère partout où elle passe.

Quand on y réfléchi de plus près, on se rend compte que notre façon de nous habiller fait parti de notre personal branding. C’est ce qui fait notre image de marque, au delà de notre entreprise. Ce qui fait que c’est nous, qui nous identifie dans le microcosme économique, qui parle pour nous, nos valeurs et l’ADN de notre marque.

Alors quoi que vous aimiez porter, optez pour une tenue qui vous ressemble, qui fait que c’est vous. Imaginez même une histoire liée à votre sweat, vos chaussures ou votre coiffure à raconter aux médias. Plus on vous identifiera par un signe distinctif et moins on vous oubliera, plus on vous invitera à raconter votre parcours dans des conférences ou sur des plateaux TV. Et plus votre entreprise sera un succès.

Dans la vie d’un entrepreneur chaque détail compte, même le plus superficiel.

Si vous voulez en apprendre plus sur le look des champions de la Silicon Valley, rendez-vous sur Business Insider.

Steve Jobs Tim Cook

Catherine Barba TechCrunch Disrupt NYC 2012 - May 23

ALEXANDRE MALSCH jacques-antoine-granjon