Louis&Adrien, l’évènementiel parisien devient franchouillard
, / 4819 0

Louis&Adrien, l’évènementiel parisien devient franchouillard

SHARE
Home Actualité Louis&Adrien, l’évènementiel parisien devient franchouillard

Louis&Adrien c’est une startup qui officie dans l’évènementiel franchouillard. Surfant sur l’engouement des français pour la « bonne bouffe », des produits du terroir, et de la cuisine, les deux fondateurs, Adrien Léonard et Louis Carpent, ont eu l’idée d’entrer sur le marché parisien très fermé des traiteurs et livreurs à domicile pour l’organisation d’apéro-dinatoires, de cocktails ou de soirées,  il y a près de 2 ans.

Exit les petits fours et autres bouchées au goût mystérieux, Louis&Adrien propose de bons produits du terroir français aux entreprises, particuliers et organisateurs d’évènements parisiens pour des soirées qui sentent bon le patrimoine culinaire français.

Adrien nous en dit plus sur leur startup :

Louis & Adrien

C’est quoi Louis&Adrien ?
Louis&Adrien c’est d’abord une aventure ! Une aventure entre deux potes passionnés de bonne bouffe et une bande de petits producteurs dénichés partout en France. Plus concrètement, Louis&Adrien c’est un service de traiteur terroir pour événements franchouillards. Notre but: remonter des produits introuvables à Paris, d’une qualité rare et issus de petits producteurs français atypiques et passionnés. Notre objectif: répondre aux événements privés ou grand public qui en ont marre de manger des petits fours et qui veulent découvrir des produits d’exception.

Qui se cache derrière la startup ? Quel est votre parcours ?
J’ai rencontré Louis sur un terrain de rugby et dans l’association de rugby de l’école de commerce SKEMA Business School à Nice. Après des échanges en Chine, aux États-Unis et au Mexique, on participe au Master Entrepreneuriat afin de monter un projet d’entreprise, projet qui deviendra ensuite Louis&Adrien. Pendant nos études, Louis était passé par le groupe de pub Young&Rubicam en tant que chef de pub, et pour ma part j’étais responsable commercial dans une jeune startup du Web du nom d’Applidget.

Pourquoi êtes-vous devenu entrepreneur ? C’était un rêve, une opportunité ?
Louis et moi avons fait une école de commerce afin de créer notre entreprise. Il s’agit d’une véritable passion, passion transmise par nos pères eux mêmes entrepreneurs. On avait un besoin de créer quelque chose, de participer à un projet personnel et passionnel, d’être libre et de s’éclater tous les jours.

On avait un besoin de créer quelque chose, de participer à un projet personnel et passionnel, d’être libre et de s’éclater tous les jours

D’où est venue l’idée ?
Après avoir bossé tous les deux 1 an à Paris, les produits du sud nous manquaient. On avait pour habitude de remonter des produits du terroir le dimanche soir à la coloc parisienne, après un petit séjour dans le sud-est pour ma part et le sud-ouest pour Louis chez nos familles respectives. On se faisait la réflexion que ces produits étaient non seulement exceptionnels, à des tarifs plus que respectables comparé à la grande distribution et surtout introuvables à Paris. On réalisait qu’il y avait à la fois un vrai besoin pour des citadins en manque de saveurs de découvrir de nouveaux produits, mais également un besoin pour des producteurs de faire découvrir leur savoir-faire au delà de leur village et région. Nous sommes finalement le lien entre ces citadins et ces petits producteurs.

Quel est le business model ?
Notre business model est tout simplement celui d’un prestataire de service classique avec un système de devis et de propositions par rapport aux événements auxquels nous répondons (nombre de personnes, nombre de pièces par personne, budget…)

Quelle est l’ADN de Louis&Adrien ?
Nos petits producteurs, des gens passionnés, atypiques et au talent sans limite !

Combien avez-vous de clients depuis le lancement ?
Nous avons une centaine de clients répartis entre des entreprises et des organisateurs d’événements.

Comment vous êtes vous fait connaitre ?
Par de la presse via des articles (Le Bonbon, My Little Paris, Le Parisien, Le Figaro, Les Echos, France 2…), par le réseau d’école et surtout par du bouche à oreilles.

Qui sont vos concurrents et qu’apportez-vous de plus ou différent ?
Nos concurrents sont les traiteurs classiques ou les food truck. Nous nous différencions sur l’offre terroir que nous proposons et surtout sur notre concept fort à savoir celui des petits producteurs. Nous sommes les seuls sur le marché à mettre en avant l’origine de nos produits et apporter à nos clients une véritable traçabilité. De plus, le côté « made in France » plaît énormément à nos clients. Enfin , au delà de la simple prestation traiteur, nous essayons d’apporter une dimension animation culinaire avec la présentation des produits, des producteurs et de leur histoire à chaque prestation réalisée.

Nous nous différencions sur l’offre terroir que nous proposons et surtout sur notre concept fort à savoir celui des petits producteurs

Comment avez-vous financé le développement ?
Par un prêt bancaire et du love money.

Quelle est votre prochaine étape, vos ambitions ?
Investir dans des moyens plus importants afin de répondre à tout type d’événements privés et grand public (véhicules de livraison, stands mobiles de prestations, embauche de chef de projets et commerciaux). Nous souhaitons devenir la référence de street food version terroir sur Paris et plus tard en France.