#NIB Happy AND, la newsletter surprise
, / 10830 0

#NIB Happy AND, la newsletter surprise

SHARE
Home Actualité #NIB Happy AND, la newsletter surprise

La nouvelle idée de business de la semaine c’est Happy AND, une newsletter hebdomadaire qui est une sorte de boite à surprises virtuelle pour faire plaisir et surprendre ses proches. Les surprises sont un peu fofolles et décalées, des idées toutes simples auxquelles on n’a pas pensé mais que tout le monde peut faire en un minimum de préparation. Comme la soirée sans électricité ou des jeux pour passer le temps en voiture !

Nous avons voulu en savoir plus avec les fondateurs Nouhad & Liêm :

Nouhad & Liêm

C’est quoi Happy AND ?
Happy AND est une newsletter gratuite qui donne chaque semaine des idées de surprises à faire à ses proches. Par exemple, nos Happynautes auront toutes les astuces pour organiser une soirée sans électricité à la maison, ou encore faire découvrir un sport complètement insolite à leurs amis. Chacune des surprises proposées est testée et validée par l’équipe.

D’où est venue l’idée ?
Nous sommes très bons amis depuis maintenant 12 ans, depuis les bancs du lycée. On a toujours eu envie de construire un projet ensemble et d’apporter une « pierre à l’édifice », quelque chose d’utile; L’année dernière, le petit frère de Nouhad a fait la surprise à sa grand-mère de l’emmener en week-end au musée Toulouse-Lautrec à Albi, ce qu’elle n’avait jamais fait et qui lui tenait à cœur sans jamais vraiment l’avouer. Cette histoire, simple et touchante, nous a beaucoup inspiré. Elle nous a donné envie de faire de même et de véhiculer à notre tour cette énergie et cette inspiration à d’autres personnes. C’est comme ça qu’est né Happy AND : des idées de surprises qui connectent les uns “AND” les autres.

Quel est le modèle économique ?
Nous n’en avons pas encore et notre ambition est de trouver un modèle économique différent de la publicité pour proposer aux lecteurs une expérience différente et la plus agréable possible. C’est un challenge mais nous y croyons.

Qui sont vos concurrents ?
Cela dépend du point de vue. De celui des surprises : unesurprise.com et Pinterest sont deux concurrents. Du point de vue des newsletters d’idées d’activités : My Little Paris et Merci Alfred en sont deux autres, bien que nos idées ne soient pas associées à un lieu (ou une ville) en particulier.

Quelle est la philosophie de l’entreprise ?
Nous croyons qu’il y a un Happynaute en chacun de nous. Une personne prête à essayer des idées nouvelles et simples à la fois, pour rythmer le quotidien et redécouvrir notre entourage : ceux que nous connaissons bien, et ceux dont il nous reste beaucoup à découvrir. Ce goût de l’aventure, épicée par un peu d’imagination, est notre happy ADN :) !

Que faisiez-vous avant ?
Liêm développait des applications web et mobile dans une « startup interne » dédiée à l’innovation chez GDF SUEZ. Nouhad a découvert l’aventure entrepreneuriale en vendant de la lingerie féminine en ligne chez Girls-Paris.

Avez-vous un mentor ou un conseiller et que vous inspire-t-il au quotidien ?
Les partners de l’accélérateur TheFamily et Paul Graham de Y Combinator nous inspirent beaucoup pour les dimensions entrepreneuriales de notre aventure, mais au quotidien, nos “mentors” sont les Happynautes eux-mêmes. Ça peut paraître un peu démago, mais ce sont avec eux que nous construisons au jour le jour Happy AND, et qui nous permettent de progresser par itération rapide. Par exemple, c’est grâce à eux que nous intégrons désormais aux newsletters les témoignages des personnes qui testaient les idées au préalable : c’était plus inspirant !

Votre plus grosse galère ?
Le plus dur c’est de constater les newsletters et les idées qui fonctionnent moins bien (i.e. qui sont moins lues et moins cliquées) et qui n’attirent pas de nouveaux abonnés. Sur le coup, c’est dur ! Et en même temps, c’est sain parce que ça nous invite à la remise en question et ça nous booste pour nous améliorer la fois d’après.

Votre plus grande fierté ?
De loin : ce sont tous les mots des Happynautes. Soit pour nous dire qu’ils ont mis en pratique nos idées, comme la soirée sans électricité qu’a faite Estelle avec ses amis (voir son témoignage). Soit pour nous encourager, comme le récent témoignage d’un lecteur qui vit depuis 11 ans avec son copain et qui nous dit qu’Happy AND l’inspirait pour pimenter sa relation amoureuse. Ou même pour nous faire part de leurs suggestions. Ces témoignages sont notre carburant !

Votre premier salarié ?
Nous n’en avons pas encore, même si ce serait notre souhait le plus cher de pouvoir partager cette belle aventure avec d’autres ! Aujourd’hui, nous cherchons un autre associé et également un stagiaire « Storynaute”, une plume pour nous aider dans la rédaction des newsletters.

Comment avez-vous financer le démarrage ?
Aujourd’hui, nous finançons nous-mêmes l’aventure Happy AND : c’est surtout des idées, de la passion et de l’huile de coude ! Bien sûr, pour faire croître et développer Happy AND, nous ferons sans doute appel à nos proches pour du “love money”, voire à du crowdfunding.

Comment avez-vous trouvé vos premiers lecteurs ?
Nos premiers Happynautes étaient nos amis et nos familles. Puis ils en ont parlé à leur entourage, ce qui a permis d’agrandir le cercle des Happynautes… Et on espère que ce cercle vertueux va continuer longtemps !

Votre stratégie marketing ?
Nous souhaitons construire une véritable communauté réunie autour l’envie de surprendre leurs proches et d’explorer de nouvelles idées. Aussi, nous misons tout sur la qualité de la Happy Letter et des idées de surprise pour qu’elles s’immiscent dans les discussions et ainsi susciter du bouche à oreille.

Des projets ?
Happy AND est né du constat que chacun d’entre nous réserve des trésors d’imagination et de surprises à ses proches, et aujourd’hui, nous n’en touchons du doigt qu’une infime partie. Nous avons l’espoir qu’un jour, chaque Happynaute pourra partager spontanément et librement ses idées afin que chacun puisse en profiter ou les enrichir !

Un conseil pour un futur entrepreneur ?
C’est toujours dur de donner des conseils, nous qui sommes de jeunes entrepreneurs. On pense qu’il est bon de se lancer dès que possible avec par exemple : un blog, une page d’inscription ou un produit simplifié. Puis de remettre en question son produit chaque jour pour tendre vers quelque chose que les gens veulent vraiment. En 3 mots : foncez et écoutez !