Sofa Music : un concert comme à la maison !
, / 3639 0

Sofa Music : un concert comme à la maison !

SHARE
Home Actualité Sofa Music : un concert comme à la maison !

Sofa Music, c’est le concept qui va vous faire devenir un demi-dieu auprès de vos proches : organiser un concert comme à la maison, pour vos amis, avec une star de la musique.

Vous en rêviez, vous aviez déjà vu l’idée dans Beverly Hills quand vous étiez ado, et bien c’est comme le téléphone portable de Zack dans Sauvés par le Gong en 1996, la fiction rejoint un jour la réalité.

Par contre il faut habiter Le Nord pour en profiter.

Le fondateur de Sofa Music, Jérémie (qui ne veut pas qu’on sache qui il est, comme les Daft Punk) nous en dit plus sur son projet, qu’il gère en parallèle de son job de responsable e-commerce (certains doivent le connaitre, le monde du ecommerce est trèèèèès petit !)

C’est quoi SofaMusic ?
Sofamusic est né en 2012, deux passionnés de musique et de spectacles vivants qui ont souhaité proposer une organisation de concerts à domicile. Notre motivation résidant dans le fait de partager notre passion auprès de notre entourage (voire de personnes qu’on ne connaissait pas, mais curieuses de découvrir !).

Depuis un an, je m’occupe seul du projet aidé ponctuellement par mes amis qui me donnent de fiers coups de main.

Tout le monde s’y retrouve, le public peut découvrir ou apprécier un groupe qu’il connait déjà dans un cadre accueillant et chaleureux, les artistes sont en forte proximité avec l’assistance, c’est une occasion rêvée pour échanger sur les impressions à chaud après le concert.

La soirée se passe en mode auberge espagnole, chacun ramène un petit quelque chose à manger/boire. Il n’y a pas de tarif à l’entrée, à la fin du concert, un chapeau circule et chacun y dépose ce qu’il souhaite, à hauteur de son appréciation.

D’où est venue l’idée ?
Nous nous sommes retrouvés sur l’idée de proposer des concerts dans un lieu qui, à priori ne s’y prête pas. Le concept existe depuis longtemps, en france comme à l’étranger. L’idée d’ouvrir les portes de nos maisons nous est apparue comme naturelle.

L’idée d’ouvrir les portes de nos maisons nous est apparue comme naturelle

Qui se cache derrière ? Que faites-vous en parallèle ?
Je m’occupe de la programmation et la plupart du temps de l’organisation, mais je suis entouré par des amis qui me donnent régulièrement de fiers coups de main. J’ai une activité professionnelle en parallèle, qui n’a pas grand chose à voir avec Sofamusic puisque je suis responsable e-commerce !

Comment choisissez-vous les artistes qui se produiront ?
Deux options s’offrent à nous. Par le biais des nombreux concerts auxquels nous assistons, nous avons l’opportunité de découvrir des artistes. Si la proposition nous touche, nous allons discuter avec l’artiste en question et lui parlons du projet Sofamusic, cela débouche très souvent sur une date de concert.

Nous sommes également sollicités directement par les groupes qui nous proposent de venir jouer, nous écoutons systématiquement et apportons toujours une réponse, positive comme négative en prenant le coup de cœur comme élément de décision.

Notre coup de cœur est l’élément de décision

Combien de concerts avez-vous organisé ? Quels sont les prochains à venir ?
Nous avons organisé une vingtaine de sessions, la prochaine aura lieu samedi 11 avril avec Allyson Ezell et Sofia Bolt, ensuite ça sera un goûter concert le dimanche 07 juin avec Ivory Lake.

Avez-vous fait évoluer le concept depuis sa création ?
Depuis cette année, nous proposons deux formules : goûter concert le dimanche après-midi, les enfants viennent avec leur(s) parent(s) ou en soirée, de manière plus « classique ». L’idée existait dans certaines salles de la région et j’ai immédiatement adhéré à l’idée. Nous avons fait un essai l’année dernière qui fut un réel succès, il y a une vraie demande du public et l’exercice est très enrichissant également pour les groupes.

Nous proposons également à toute personne désireuse d’accueillir un concert chez elle de nous contacter, nous nous occupons de trouver le groupe ou l’artiste qui viendra jouer (décision conjointe avec la personne qui accueille) et de nous occuper de toute la logistique et l’organisation. Cette personne n’a plus qu’à ouvrir les portes de son salon et inviter quelques amis. Cela nous permet de diversifier les lieux de concerts, toucher un public plus large…

Qui sont vos concurrents et qu’apportez-vous de plus ou de différent ?
Plutôt que parler de concurrents, nous parlons d’initiatives similaires, il y a une petite dizaine d’organisateurs de concerts à domicile dans la région, plus ou moins connus. Chacun y va de son interprétation du concert à la maison (certains font la cuisine, d’autres se spécialisent dans des styles de musique plus particuliers…). Sofamusic c’est avant tout la simplicité et une ambiance des plus accueillante, les personnes se sont connues au cours d’un précédent concert ou découvrent mais tout le monde se sent très rapidement à l’aise.

Sofamusic c’est avant tout la simplicité et une ambiance des plus accueillante

Quels sont vos prochains projets ?
Nous allons proposer à certains groupes de passer plusieurs jours dans la dépendance qui nous sert actuellement de lieu de concerts (une dépendance au fond d’un jardin) pour bénéficier d’un lieu de résidence afin de préparer un concert ou un enregistrement.

Pensez-vous que votre modèle « à la maison » soit déclinable pour d’autres activités ?
Naturellement, c’est déjà le cas dans de nombreux secteurs (cours de cuisine, théâtre…), on sent bien un désir de revenir à des choses à taille humaine, davantage centrées sur l’humain, la proximité.

On sent bien un désir de revenir à des choses à taille humaine, davantage centrées sur l’humain, la proximité

Pourquoi avoir fait le choix de rester dans votre région et de ne pas en faire une entreprise ?
Il s’agit là d’une activité parallèle, il n’est pas envisageable pour nous de l’exercer ailleurs. L’idée de l’entreprise induit une notion de rentabilité qui ne nous a pas semblé compatible avec le projet initial, nous ne gagnons pas d’argent avec ce modèle et cela nous affranchit d’une pression qui nous éloignerait certainement de l’objectif de départ centré autour de la musique et du partage entre individus.