Whisperies, la petite histoire du soir devient collaborative et numérique
, / 4842 0

Whisperies, la petite histoire du soir devient collaborative et numérique

SHARE
Home Actualité Whisperies, la petite histoire du soir devient collaborative et numérique

Whisperies est un site collaboratif d’histoires pour les enfants, fondé par Vincent Bouyssou, Adeline Fradet, Grégory Babonaux et David Cadusseau.

Le site permet de créer et publier des histoires numériques interactives pour enfants sans compétences informatiques particulières. Les utilisateurs peuvent créer une histoire seuls ou avec l’aide de la communauté. La plateforme propose un outil d’aide à la création facile d’usage. Après création, les histoires sont revues par une correctrice professionnelle puis mis en ligne à disposition de tous. Grâce à la communauté les histoires prennent de la valeur et en plus de la version numérique, les meilleurs titres seront imprimés et des royalties reversés aux auteurs.

Whisperies s’est financé en septembre dernier sur la plateforme de crowdfunding Ulule, où l’équipe a atteint 7510€ et le projet est officiellement lancé depuis octobre 2014 après près d’un an de version beta.

Adeline nous en dit plus :

Vincent Bouyssou, Adeline Fradet, Grégory Babonaux et David Cadusseau

Vincent Bouyssou, Adeline Fradet, Grégory Babonaux et David Cadusseau

C’est quoi Whisperies ?

Whisperies est une plateforme d’édition numérique pour enfants, un éditeur ouvert où les auteurs et les illustrateurs sont maitres de leurs œuvres et où le lecteur exprime ses préférences.

Nous avons créé un concepteur d’histoires en ligne qui permet de créer des histoires numériques animées sans compétence particulière en informatique. Chacun peut s’amuser à créer son histoire qu’il pourra lire sur tablette mais aussi s’il le souhaite proposer son histoire à Whisperies pour être publié. L’histoire acceptée, nous travaillons avec l’auteur et l’illustrateur pour offrir à nos lecteurs une œuvre de qualité qui respecte toute l’originalité et la créativité des talents. Nous les rémunérons en conséquence puisque nous leur reversons 30% des ventes au titre des droits d’auteur.

D’où est venue l’idée ?

Nous sommes 4 parents d’enfants en bas âge à l’origine du projet et nous avons fait plusieurs constats en tant que parents. D’une part, la pauvreté de l’offre des livres numériques jeunesse par rapport à la diversité et l’offre disponible sur un support papier. Créer un livre numérique animé et/ou interactif coûte cher et requière des compétences techniques importantes, alors nous avons voulu lever ce frein à la création pour que les talents puissent s’exprimer et faire rêver nos enfants.
Ce qui nous fait nous lever tous les matins c’est de donner un maximum de place à la créativité et à la diversité des talents. Nous avons tellement de chance en France d’avoir autant d’artistes, de créatifs…

Nous avons tellement de chance en France d’avoir autant d’artistes et de créatifs

Quel est le modèle économique ?

Quand nous publions une histoire, les premiers téléchargements sont gratuits ensuite ils deviennent payants à partir de 1,70€. Les visiteurs les plus assidus peuvent profiter des histoires gratuites puis nous avons fait le choix d’avoir des tarifs bas pour donner accès au plus grand nombre. Nous sommes allés d’ailleurs jusqu’au bout de cette démarche car si la lecture est beaucoup plus confortable sur tablette, les histoires sont aussi accessibles sur smartphones et sur les ordinateurs avec le développement d’une Webapp.

Combien avez-vous d’utilisateurs ?

Nous avons 1500 inscrits qui sont venus vers nous principalement via le bouche-à-oreilles. Nous avons lancé le site en octobre 2014 et cette version nous sert de labo pour mieux connaitre nos utilisateurs et leurs attentes. En février, nous avons aussi remporté le Trophée du livre numérique 2015, juste devant Gallimard, au salon Cross Media Publishing qui avait lieu au Palais Brongniart. Cela nous a apporté pas mal d’inscrits.

Avez-vous fait évoluer le concept depuis sa création ?

Lors du lancement de Whisperies, nous avons proposé aux internautes notre vision des histoires numériques. Et en quelques mois seulement, nous avons totalement revu nos orientations, nos évolutions et nos priorités. Nous travaillons actuellement dessus pour les mettre en place sur la V2.

En quelques mois seulement, nous avons totalement revu nos orientations, nos évolutions et nos priorités

Qui sont vos concurrents et qu’apportez-vous de plus ou de différent ?

Quand on se positionne sur la petite histoire du soir, nos concurrents sont un peu partout. Mais le concept le plus proche est Storybird aux États-Unis. Notre principale différence, c’est l’immersion dans l’histoire. Sur Whisperies, les histoires sont sous forme d’albums numériques enrichis par des animations pour renforcer le pouvoir immersif de l’histoire. Sur Storybird, le texte prend plus de place et est accompagné d’images statiques pour illustrer.

Comment financez-vous le développement ?

Sur nos fonds propres, nous avons aussi bénéficié de la bourse FrenchTech et d’un aide de démarrage de la région Auvergne. Notre objectif, dans un premier temps étoffer le catalogue et simplifier le parcours des utilisateurs.

Des projets etambitions ?

Les projets sont nombreux et chaque jour, nous en avons plus. Nous sommes plutôt à l’heure du tri et de la hiérarchisation des priorités.