Yogurt Factory fait bouger le marché de la glace artisanale
, / 9209 0

Yogurt Factory fait bouger le marché de la glace artisanale

SHARE
Home Actualité Yogurt Factory fait bouger le marché de la glace artisanale

Yogurt Factory c’est l’histoire d’une jeune marque de Frozen Yogurt lancée en 2011 par 2 amis, Emmanuel Tedesco et Ouriel Hodara qui se sont rencontrés sur les bancs de la prépa HEC, en passant par la Junior Entreprise HEC, qui ne se sont plus quittés depuis, tentant l’expérience entrepreneuriale à deux.

_MG_9170-light

Leur première boutique a vu le jour à Marseille en 2012, dans une ville qu’Emmanuel et Ouriel ne connaissaient pas mais dont ils pensaient qu’elle serait la bonne pour lancer une marque de glaces, s’affranchissant ainsi du facteur météo.

Ils s’accordent aujourd’hui à dire qu’ils ont fait toutes les erreurs possibles sur cette première entité. Une sorte de boite à outils expérimentale qui leur a permis de définir ce qui pourrait leur amener le succès par la suite : choisir méticuleusement l’emplacement, marketer fortement son produit, développer une expérience client exceptionnelle, cibler ses zones d’implantation à connotation plaisir, former son personnel à la culture d’entreprise, etc…

Au cours de cette première expérience, Emmanuel et Ouriel n’ont jamais perdu confiance et savaient que leur idée était la bonne

Le Frozen Yogurt ne pouvait pas ne pas marcher en France

Cette idée de Frozen Yogurt, ils l’ont eu à la fin de leurs études, en cherchant un projet entrepreneurial, car ils n’avaient pas l’envie de rentrer dans un grand groupe. L’idée du yaourt glacé était encore peu développée en France (My Berry aujourd’hui disparue et It Mylk étaient sur le marché) alors que de nombreuses enseignes étaient présentes aux USA -Pink Berry & 16 Handles- et dans d’autres pays d’Europe – Grèce, Espagne, UK.

Toppings

Le Frozen Yogurt est une glace au yaourt, sans matière grasse, à laquelle le consommateur ajoute des toppings tels que fruits, gâteaux, bonbons, nappages, fruits secs, etc… La recette de la glace a été développée en collaboration avec un glacier de Rimini, la ville où a lieu chaque année le plus grand salon mondial de la glace artisanale. Elle est aujourd’hui toujours fabriquée en Italie avant de rejoindre les corners en France.

Yogurt Factory, c’est un yaourt glacé rigolo et bon

Le marketing est très impactant : les pots de glace portent des noms tels que « mignons, beaux, magnifiques » et les smoothies sont appelés Bonnie & Clyde ou Roméo & Juliette. Les vendeur(se)s sont habillé(e)s de salopettes rouges aux couleurs de l’enseigne, le discours repose sur des petits mots hyper brandés « bonne régalade » qui donnent le sourire aux clients.

Froyo

Les vendeur(se)s sont encouragé(e)s à aller au contact du client en pratiquant l’eye catch, une technique qui repère le client hésitant à quelques mètres du corner, mais en restant très sympathique, pour l’inciter à passer commande d’un produit qu’il ne connait pas encore.

L’expérience client doit être unique et donner l’envie de revenir, d’en parler autour de soi et, tendance selfies oblige, de poster ses photos de Frozen Yogurt sur Instagram et Facebook. Les réseaux sociaux sont d’ailleurs un fort canal de développement marketing pour la marque qui mise ainsi sur sa communauté pour créer un sentiment d’appartenance fort à Yogurt Factory.

Le client est considéré comme un ami

3 personnes, pro de la restauration rapide, sont présentes sur chaque corner et parfois 4 en période de rush. Yogurt Factory a d’ailleurs misé sa stratégie de développement sur le corner en centre commercial -Carré Senart, Parly 2, Beaugrenelle actuellement- plus une boutique 3 rue Saint Merri dans le Marais à Paris.

La marque détient ainsi aujourd’hui 4 corners en propre en région parisienne et un premier franchisé à Aeroville en collaboration avec le cinéma Europacorp.

_MG_9180-light

La franchise est le grand projet d’Emmanuel et Ouriel. Le prochain franchisé devrait ouvrir d’ici fin mai à Angers. Ils sont en cours de levée de fonds pour développer leur réseau à grande échelle. 300 000€ ont déjà été réunis auprès d’investisseurs sur les 500 000 attendus.

Lever des fonds en dehors de la vague high tech est assez ardu aujourd’hui

indiquent les deux jeunes entrepreneurs.

L’idée avec la franchise est de prendre des places sur le marché de la glace traditionnelle et de devenir le numéro un du Frozen Yogurt avant que des enseignes étrangères ne s’implantent sur l’Hexagone. Notamment llao llao, une marque espagnole qui a ouvert en 5 ans plus de 100 boutiques en Espagne et plusieurs dizaines partout dans le monde.

Yogurt Factory se donne pour objectif dans les prochaines années, d’évangéliser le marché de la crème glacée en France avec une expérience client 100% plaisir et personnalisable.

Yogurt Factory c’est le petit moment de fête dans la journée