Zoom sur Trampolinn, un réseau social d’hébergement entre particuliers
, / 5976 0

Zoom sur Trampolinn, un réseau social d’hébergement entre particuliers

SHARE
Home Actualité Zoom sur Trampolinn, un réseau social d’hébergement entre particuliers

Trampolinn est une nouvelle plateforme d’échange de logements entre particuliers qui permet à ses membres de se loger gratuitement chez des locaux pendant les vacances.

La start-up française, qui fait partie de l’incubateur The Family, compte sur un vivier de 10.000 logements répartis dans 3.000 villes et 130 pays, et rassemble plus de 22.000 utilisateurs à travers le monde 10 mois après son lancement.

Trampolinn se démarque des startups existantes par la gratuité du service et aux échanges non-réciproques des logements.

Chaque membre inscrit gratuitement le type d’hébergement qu’il souhaite mettre à disposition des
voyageurs. Chaque membre accueilli chez soi rapporte des points. Ces points sont ensuite utilisés par les membres pour voyager à leur tour gratuitement et librement chez un autre membre de la  communauté dans le ville et à la date de leur choix.

Trampolinn a été créée en avril 2014 par Hugo Allary et Sébastien Claeys qui ont répondu à nos questions :

C’est quoi Trampolinn, pourquoi ce nom ?
Trampolinn, c’est une communauté gratuite d’échange de logements entre particuliers. Chaque membre est à la fois hôte et invité et gagne des points en recevant un autre membre de la communauté chez lui (canapé, chambre privée, logement entier). Il peut alors à son tour dépenser ses points pour voyager dans la ville de son choix. Dans un contexte où le budget vacances est très élevé, Trampolinn permet de se loger moins cher en allant dormir chez l’habitant et ainsi voyager de manière plus authentique au contact des locaux. Notre concept s’inscrit donc dans une démarche de consommation collaborative et plus particulièrement de tourisme durable.

Trampolinn c’est aussi un réseau social au sein duquel les relations (les amis et les amis d’amis) des membres représentent l’élément central d’une expérience réussie pour échanger facilement et surtout en toute confiance.

Trampolinn, c’est un double jeu de mots : d’une part en référence au ‘trampoline’, avec l’idée de sauter d’une maison à l’autre. D’autre part, “tramp” signifie vagabond en Anglais et ‘inn’, qui fait référence à l’hébergement.

D’où est venue l’idée ?
Hugo Allary : J’ai toujours été passionné par le sport et les voyages. Après avoir travaillé pour l’institution qui organise le Paris-Dakar, j’ai décidé de faire le tour du monde en vélo. Pendant un an, j’ai utilisé tous les moyens collaboratifs à ma disposition : covoiturage, colunching et bien sûr, l’hébergement entre particuliers. Après ce fabuleux périple, j’ai décidé de créer une communauté de voyageurs au sein de laquelle il serait possible de s’échanger un canapé, une chambre ou une maison entière afin de voyager gratuitement. L’idée trouvée, fallait-il encore élaborer le produit… C’est alors que j’ai rencontré Sébastien.

Sébastien Clays : Quand j’ai rencontré Hugo, j’ai tout de suite adoré le projet. Mais je travaillais encore chez Bloomberg à New York à l’époque. L’envie de développer ce projet étant trop forte, j’ai décidé de tout quitter pour faire partie de l’aventure Trampolinn, et ainsi créer le site de A à Z.

Qu’apportez-vous de plus ou différents par rapport à Airbnb ou d’autres sites positionnés sur la location/échange entre particuliers ? N’avez vous pas peur d’arriver sur un marché déjà bien encombré ?
Notre approche est novatrice car elle apporte des améliorations par rapport aux autres plateformes d’échange de maison traditionnelles comme HomeExchange, Airbnb ou Couchsurfing.
Par rapport à HomeExchange, il faut souligner la flexibilité de Trampolinn qui permet, grâce à notre système de points calculé par un algorithme intelligent, des échanges qui ne sont pas réciproques et pallie ainsi au problème de disponibilités.
Par rapport à Airbnb, notre plus grande différence est la gratuité de nos services.
Enfin, nous apportons un environnement beaucoup plus sécurisé et confortable, avec une plus grande variété de logements: chambres d’hôtes, maison entière, canapé ou même un jardin. (ndlr : à noter sur le même principe Guesttoguest)

Quel est le modèle économique ?
Si le membre joue le jeu, l’ensemble du service est gratuit sur Trampolinn. Pour les membres qui ne souhaitent ou qui ne peuvent pas accueillir des gens chez eux, il est possible d’acheter des points et ainsi s’offrir des nuits pour un montant très inférieur aux prix du marché. Par ailleurs dans un deuxième temps, des fonctions premium seront disponibles comme une conciergerie, une assurance voyageur, un service de ménage…

Que faisiez-vous avant ?
Hugo Allary: Je travaillais en tant que chargé de relations internationales du Rally Dakar. J’ai aussi été consultant pour le Tour de France.

Sébastien Clays: Je travaillais comme Senior Software Engineer chez Bloomberg à New York, où j’ai été embauché après avoir fini mes études à Epita.

Comment avez-vous financé le démarrage ?
Notre financement initial a été possible grâce a un tour de table réussi auprès d’investisseurs Lyonnais.

Comment envisagez-vous la suite ?
En très peu de temps, notre réseau de membres et de logements a grandi exponentiellement. En 10 mois, nous avons rassemblé plus de 22,000 utilisateurs dans 3.000 villes et 130 pays. Maintenant nous cherchons une deuxième injection de capital pour consolider le réseau ainsi que notre présence aux États Unis et en Asie.

Comment avez-vous trouvé vos premiers utilisateurs ?
Les réseaux sociaux et particulièrement les groupes de voyageurs ont été un excellent levier. Nous avons également développé un bon réseau de bloggeurs partenaires qui ont été séduits par le concept.

Votre stratégie marketing ?
Nous concentrons notre communication sur les réseaux sociaux, nous avons une grosse communauté sur Twitter avec plus de 8500 followers et près de 4000 sur Facebook mais aussi un blog très suivi. Nous diffusons également notre concept auprès de la presse technologique et des bloggeurs influents du secteur sans oublier les partenariats avec les autres acteurs de l’économie collaborative. Par ailleurs, nous avons mis en place un programme ambassadeurs pour les membres qui aiment notre projet et qui nous aident à le diffuser autour d’eux. Enfin, nous mettons beaucoup d’efforts dans la gestion de la communauté afin que nos membres bénéficient de la meilleure expérience possible. Nous valorisons également leur activité sur la plateforme en leur créditant des points.

Un conseil pour un futur entrepreneur ?
Si vous aimez votre projet, ne le gardez pas pour vous: communiquez sans arrêt autour de vous, et partagez vos connaissances et vous outils avec vos partenaires. La collaboration nous rend plus forts.

Comment voyez vous l’avenir de l’économie collaborative en France ? Selon vous arrivera t-elle à trouver de nouveaux marchés ou chaque nouvelle startup tentera juste de se différencier des gros du secteur ?
L’économie collaborative ne fait que débuter, sa croissance sera colossale dans les années à venir. Après la crise économique et la situation mondiale actuelle, nous sommes tous plus conscients des ressources dont nous disposons. L’économie collaborative est en train de s’étendre dans tous les domaines possibles: logement, voyages, restauration, transport, stockage, vêtements.

En ce qui concerne le secteur voyages, 1 famille sur 2 ne peut plus se permettre de voyager. En donnant la possibilité à nos membres de se loger gratuitement chez des locaux, ils peuvent économiser environ 70% de leur budget vacances.